Poésie chinoise - Qín Guān (1049 – 1100) : Sur l’air d’« Une fleur de magnolia » - version courte - (mélancolie, solitude, déréliction)

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Qín Guān (1049 – 1100) :
Sur l’air d’« Une fleur de magnolia » - version courte

    l’air               de            -               Des       du ciel           ancienne,            à     même morne                                      voient,                retournées,             fourneau d’or en minces volutes          !         noires les                           longtemps rétractées,                              que du           la                  déployer.                       tour,                      les      d’oies                     désolation.

          d’« Une                     version courte                   une                                             et froide, l’Inconsolée. Qu’elles            ces entrailles                      du                                 d’encens   Fardées            antennes               si                            si elle s’en chargeait,        printemps          ne saurait           Mélancolie d’en haute               et finissent     vols                                       

Sur               fleur    magnolia »                    bords             haine           Solitaire,   moi-                                             se                                    Débitées                                                                           sur mon front                          Même                                             brise                                                  Passent                              qui tous inscrivent            

減字木蘭花

Jiăn





lán

huā

天涯舊恨
Tiān

jiù
hèn
獨自淒涼人不問



liáng
rén

wèn
欲見回腸

jiàn
huí
cháng
斷盡金爐小篆香
Duàn
jìn
jīn

xiăo
zhuàn
xiāng
黛蛾長斂
Dài
é
cháng
liăn
任是春風吹不展
Rén
shì
chūn
fēng
chuī

zhăn
困倚危樓
Kùn

wēi
lóu
過盡飛鴻字字愁
Guò
jìn
fēi
hóng


chóu

秦觀

Qín

Guān

Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard