Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Zhāng Kĕ Jiŭ (vers 1270 – vers 1348) :
Sur l’air de « Ballade sur le fleuve limpide »

Sur                           fleuve limpide   Vivre                  de                                  m’atteignent pas,    chaumière    vent d’automne           Au village sur la                            vie, Mon       encrier dégagé de                                la haie clairsemée,         pruniers de      trois    quatre         

          de « Ballade sur le                »       retiré Du           poussière       les           ne                   Ma           le                la                                          une petite                                       travail d’étude. Derrière                         des             jade                 boutons.

    l’air                                                      siècle              rouge     querelles                                                        ruine.                   colline je mène                     vieil                   tout                                               sur                            au                

清江引

Qīng

jiāng

yĭn

幽居
Yōu

紅塵是非不到我
Hóng
chén
shì
fēi

dào

茅屋秋風破
máo

qiū
fēng

山村小過活
shān
cūn
xiăo
guò
huŏ
老硯閒功課
lăo
yàn
xián
gōng

疏籬外玉梅三四朵
shū

wài

méi
sān

duŏ

張可久

Zhāng



Jiŭ

Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard