Poésie chinoise - Yàn Shū (991 – 1055) : Sur l’air d’« En enfonçant les lignes ennemies » - (printemps, charmante, voisine)

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Yàn Shū (991 – 1055) :
Sur l’air d’« En enfonçant les lignes ennemies »

Sur l’air                      lignes ennemies         les hirondelles                                            les        de               tombées, arrive Pure          Au dessus               mousse verte                            Tout            feuillage, un              –       deux                                  le       volant s’allège.          charmant             voisine du                                               mûriers                     vient                  Elle s’étonnait    nuit               rêve de printemps            beau, Or               a     la meilleure                   ce         Son                                 

          d’« En                               » Quand                 reviennent,       Sacrifice Nouveau,                              sont                      Lumière.                                                        plaques,      au fond du                              un         cris.     jours qui s’allongent,                                             sourire,               côté     me tient             Effeuillant les         dans    sente, elle       à ma           :                 la      dernière d’un                           et          voici qu’elle   été              au     des           matin ;                          deux joues.

                 enfonçant les                                                     c’est                    Quand     fleurs    poiriers                                              du bassin, la              – trois ou quatre                                        loriot jaune      ou            Aux                           duvet                  Avec son                   ma                 est          compagnie ;                              la                        rencontre                                                           étrange                                                 jeu     herbes                sourire illumine ses            

破陣子



zhèn



燕子來時新社
Yàn

lái
shí
xīn
shè
梨花落後清明

huā
luò
hòu
qīng
míng
池上碧苔三四點
Chí
shàng

tái
sān

diăn
葉底黃鸝一兩聲


huáng


liăng
shēng
日長飛絮輕

zhăng
fēi

qīng
巧笑東鄰女伴
Qiăo
xiào
dōng
lín

bàn
採桑徑裡逢迎
Căi
sāng
jìng

féng
yíng
疑怪昨宵春夢好

guài
zuó
xiāo
chūn
mèng
hăo
原是今朝鬥草贏
Yuán
shì
jīn
cháo
dòu
căo
yíng
笑從雙臉生
Xiào
cóng
shuāng
liăn
shēng

晏殊

Yàn

Shū

Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard