Poème calligraphié par l'empereur Huizong

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive : Vent du Soir

Poèmes chinois

Yuán Hóng Dào (1568 – 1610)

Yuan Hongdao 袁宏道, qui s'y associa avec ses deux frères Yuan Zongdao 袁宗道 et Yuan Zhongdao 袁中道, est le plus important représentant de l'école de Gong'An 公安派 et l'un des écrivains les plus brillants et les plus influents de son temps. Il montra du talent dans les fonctions officielles, mais ne songeait qu'à en sortir pour consacrer son temps aux voyages et à l'étude. Il rencontra dans sa jeunesse le philosophe Li Zhi 李贄, qui lui fit connaître le bouddhisme Chan.

En littérature, il mis en valeur le naturel et l'invention (xingling 性靈) et l'expression de sentiments spontanés et authentiques, en s'opposant au mouvement d'imitation servile des Anciens alors prédominant. Il s'intéressa ainsi à la littérature populaire alors dédaignée : ballades, opéras et romans. Il laissa, outre une œuvre poétique fort admirée, des œuvres en prose qui se signalent par la variété et l'originalité : récits de voyages et descriptions de paysages, lettres, essais et traités.

Les poèmes


Ballade chantée à la rame


Aux convives rassemblés au Temple des Prodiges Révélés


La terrasse du Bouddha de Sagesse


Les demoiselles de la grande digue


Fleurs de pêchers sous la pluie


Composition hasardeuse, offerte à Maître Fang

Bulle