Poème calligraphié par l'empereur Huizong

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive : Vent du Soir

Poèmes chinois

Voir la notice biographique du poète et d'éventuelles notes sur le poème

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) :
Sur l’air d’« Une fleur de magnolia » (version courte)

           des                               acquis    rameau    printemps     allait                          délicatement                              les traces de             l’aube aux nuages            crains     Monsieur n’aille                          de             serait                                         Dans     volutes                 je le                              inviter Monsieur                         

On vendait                une palanche,             un        de                              Trempé de                     parsemées, Il         encore               la rosée                      rougis. Je        que                                              sa                 moins aimable     le                                        ma                 pique de          Juste pour                  à nous voir en          

               fleurs sur               J’ai                               qui        éclore.           larmes                            portait                               de                                                          soupçonner Que le visage       servante                      que    visage des fleurs.      les         de    chevelure                travers,                                            harmonie.

減字木蘭花

Jiăn





lán

huā
賣花擔上
Mài
huā
dān
shàng
買得一枝春欲放
Măi


zhī
chūn

fàng
淚染輕勻
Lèi
răn
qīng
yún
猶帶彤霞曉露痕
Yóu
dài
tóng
xiá
xiăo

hén
怕郎猜道

láng
cāi
dào
奴面不如花面好

miàn


huā
miàn
hăo
雲鬢斜簪
Yún
bìn
xié
zān
徒要教郎比並看

yào
jiāo
láng

bìng
kàn
李清照



Qīng

Zhào

Afficher le pinyin Masquer le pinyin