Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Yú Jí (1272 – 1348) :
Assis seul dans la cour

Assis seul                       lieux et                             existence          t-     ?                                                      amoureux.            vue               gîte     grands      ; Quand            bruit                          de la       

                        En                        années autres cette                      elle        les                le fleuve,                               perte de                                                relâche le       du vent se lève le                   

           dans la cour    quels          quelles                               renaîtra-         Dans     montagnes, sur            je serai toujours           A              encerclent le      les        pins                                             bruit       pluie.

院中獨坐

Yuàn

zhōng



zuò

何處它年寄此生

chù

nián


shēng
山中江上總關情
Shān
zhōng
jiāng
shàng
zŏng
guān
qíng
無端繞屋長松樹

duān
rào

zhăng
sōng
shù
盡把風聲作雨聲
Jìn

fēng
shēng
zuò

shēng

虞集





Apprendre les caractères de ce poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard