Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Yàn Shū (991 – 1055) :
Sur l’air de « Laver le sable du torrent »

          de «       le sable du torrent » Une chanson,                            une                    dernier       un souffle céleste                                       Le soleil    soir descend à l’occident, quand s’en             il   Qu’y peut-   faire   Les             tombées,          Comme les                  familières         retour    nid      petit               sente               je chemine.

Sur l’air                                               nouvelle mélodie,              pleine coupe, L’an                                         terrasse de                              du                                       reviendra-                 on                                                     hirondelles                      de        au       Au       jardin par la       parfumée                 

               Laver                                                      d’alcool                                passa                    sur la             l’ancien pavillon.                                                              t-   ?                    ?     fleurs sont          parties,                       déjà            sont                  ;                                       seul            

浣溪沙

Huàn



shā

一曲新詞酒一杯


xīn

jiŭ

bēi
去年天氣舊亭臺

nián
tiān

jiù
tíng
tái
夕陽西下幾時迴

yáng

xià

shí
huí
無可奈何花落去


nài

huā
luò

似曾相識燕歸來

céng
xiāng
shí
yān
guī
lái
小園香徑獨徘徊
Xiăo
yuán
xiāng
jìng

pái
huái

晏殊

Yàn

Shū

Voir les notes et commentaires du traducteur sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard