Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Yàn Jǐ Dào (1030 – 1106) :
Sur l’air de « La croissance d’un coing »

    l’air de                 d’un       »   travers défilés et                    âme         prolongé… Depuis                                   leurs                             tempes     cheveux                                                            vieillir.                                   de                             Et que            vous                   dirai           chaque séparation      souffrir   Alors                                        

               La                         À                              dans mon     un rêve                               les oies sauvages          dépêches manquent, Aux deux        mes                    grisonnent, C’est notre amour qui seul les                Quand de retour                      la                                 je                      Chéri,          :   Comme                   fait                       notre rencontre      était bien.  

Sur          «    croissance      coing                        montagnes                                       la frontière                   et                                                      tristement                                            fait                           vous serez auprès       croisée à la gaze d’azur           pourrai      parler,        je         «                                       !       qu’à                 tout             »

生查子

Shēng

zhā



關山魂夢長
Guān
shān
hún
mèng
cháng
塞雁音書少
Sài
yàn
yīn
shū
shăo
兩鬢可憐青
Liăng
bìn

lián
qīng
只為相思老
Zhĭ
wèi
xiāng

lăo
歸傍碧紗窗
Guī
bàng

shā
chuāng
說與人人道
Shuō

rén
rén
dào
真箇別離難
Zhēn

bié

nán
不似相逢好


xiāng
féng
hăo

晏幾道

Yàn



Dào

Voir les notes et commentaires du traducteur sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2016 - Bertrand Goujard