Poème calligraphié par l'empereur Huizong

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive : Vent du Soir

Poèmes chinois

Zhāng Yăng Hào (1270 – 1329) :
Note médiane – Sur l’air de « Chanson du ciel matinal »

                        En retraite    pays natal, Je           besoin                                  nuages. Égaré                                                       stupidité,    ce                      que    m’en                 ballade     monts        vaux,          toute         :       de                                  Bleu    vert,                         et                     enchanteur encore,                                  à loisir.

       ma condamnation,                                    plus           souffle pour soulever vent                     insensé,                  dans                  la            Et          qu’aujourd’hui     je                Je me         par                    Libre          attache            ces        années    conclusion.      et                  des collines        ruisseaux,                         Est témoin        désir de                

Depuis                              au                n’ai             du                            et               et          je m’étais perdu      la maladresse et                     n’est                            aperçois.                         et par             de                 Voici        trente        la                           ce paysage                 des            Plus                               de mon          vivre          

中呂-朝天曲

Zhōng





Cháo

tiān


自劾


退歸
Tuì
guī
用不著風雲氣
Yòng

zháo
fēng
yún

疏狂迂闊拙又癡
Shū
kuáng

kuò
zhuó
yòu
chī
今日才回味
Jīn

cái
huí
wèi
玩水游山
Wán
shuĭ
yóu
shān
身無拘系
Shēn



這的是三十年落的
Zhè
de
shì
sān
shí
nián
luò
de
翠微
Cuì
wēi
更奇
Gèng

知道我閒居意
Zhī
dào

xián


張養浩

Zhāng

Yăng

Hào

Afficher le pinyin Masquer le pinyin