Poésie chinoise - Huáng Tíng Jiān (1045 – 1105) : Sur l’air d’« Une fleur de magnolia » (mélodie sur quatre tons) - (peinture, vision, art)

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Huáng Tíng Jiān (1045 – 1105) :
Sur l’air d’« Une fleur de magnolia » (mélodie sur quatre tons)

Sur l’air     Une                                                                         charge                                  une            pleine circonscription               banquet.                        le-                la          des                   verdoie                  Devant le              de la         de-Tante,      a                           d’encre Pour             mission                          monts, Et         peu           ces Messieurs                        blanc. Sur                                                                                        je suis                                                         détails                      Pour        ce              au            remous    roche                Mariée.

                  fleur             »          sur quatre tons) Après                  ma        à Détenir-le-Pouvoir,                                                    préparer un                  rendu pour Guo-                      terrasse     Vapeurs-                  le                                            Cocotte-             y   bien assez                             partager ma         d’administrer fleuves              quelque          tous                        le noir    le            fleuves    monts comme              nuages              d’azur, Hier maître de                 aujourd’hui         Qui distingue                               aiguisera     regard                que répondra    milieu des                 de    Nouvelle-       

          d’«           de magnolia   (mélodie                        m’être libéré de                                 j’ai passé     journée en                        à                      (Compte-                  Valeureux). Sur                         Montantes            blé en herbe,           haut-plateau                         il                de pinceaux et                                                        et                       avec                    partager         et                       et             autrefois en        l’espace est                        maison,                     invité.               ainsi l’essentiel des                   son             saisir                                      la          la                 

木蘭花令



lán

huā

lìng

當塗解印後一日
Dāng

jiĕ
yìn
hòu


郡中置酒
Jūn
zhōng
zhì
ji
呈郭功甫
Chéng
Guō
Gōng

凌歊臺上青青麥
Líng
Xiāo
Tái
shàng
qīng
qīng
mài
姑孰堂前餘翰墨

Shú
táng
qián

hàn

暫分一印管江山
Zhàn
fēn

yìn
guăn
jiāng
shān
稍為諸公分皂白
Shāo
wèi
zhū
gōng
fēn
zào
bái
江山依舊雲空碧
Jiāng
shān

jiù
yún
kōng

昨日主人今日客
Zuó

zhŭ
rén
jīn


誰分賓主強惺惺
Shuí
fēn
bīn
zhŭ
qiáng
xīng
xīng
問取磯頭新婦石
Wèn


tóu
xīn

shí

黃庭堅

Huáng

Tíng

Jiān

Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard