Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Huáng Tíng Jiān (1045 – 1105) :
Poème pour le jeune pâtre

           le                         un bœuf,               laissant                                    flûte    travers, il                                                      Combien                                       riches Épuisent          et                                         !

              jeune pâtre Chevauchant             s’éloigne,                       le village.    courte                                  airs     s’entendent          les                                 d’invités honorés                    manières                  savoir                     

Poème pour                                     il                     derrière lui             Sa              de             souffle des      qui             derrière     talus.         dans Longue-Paix                   et                             artifice sans        t’imiter, ô Prince  

牧童詩



tóng

shī

騎牛遠遠過前村

niú
yuăn
yuăn
guò
qián
cūn
短笛橫吹隔隴聞
Duăn

héng
chuī

lŏng
wén
多少長安名利客
Duō
shăo
Cháng
Ān
míng


機關用盡不如君

guān
yòng
jìn


jūn

黃庭堅

Huáng

Tíng

Jiān

Voir les notes et commentaires du traducteur sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2017 - Bertrand Goujard