Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Jīn Shèng Tàn (1608 –1661) :
Une nuit passée au temple champêtre

Une                                            le              à                          mouches        sur    visage de                  fenêtres           passe             la           quatre                                       bonzes.

    nuit        au        champêtre                              peu cède    silence,             volent                  Bouddha. Par les          mi-closes       la pluie       nuit,            murs sont                                    

         passée    temple           Des moines    brouhaha peu            au          Les                    le                                                              de          Aux                  suspendus les vêtements des        

宿野廟





miào

眾響漸已寂
Zhòng
xiăng
jiàn


蟲于佛面飛
Chóng


miàn
fēi
半窗關夜雨
Bàn
chuāng
guān


四壁掛僧衣


guà
sēng

金聖歎

Jīn

Shèng

Tàn

A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2017 - Bertrand Goujard