Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Wáng Qīng Huì (~1265 – ~1294)- Notes sur l'auteur et les poèmes

L'auteur

Concubine impériale, Wang Qinghui 王清惠 après la chute de Lin’An 臨安 (l’actuelle Hangzhou) en 1276, la capitale des Song du sud, fut déportée avec trois mille autres personnes jusqu’à Shangdu 上都, capitale d’été de l’empire des Yuan dans l’actuelle province de Mongolie intérieure. C’est sur la route de l’exil qu’elle aurait gravé ce 詞 sur le mur d’un relais de poste à proximité de Bianliang 汴梁, l’ancienne capitale des Song du nord. Elle se fit par la suite nonne taoïste jusqu’à la fin de sa vie.


Sur l'air de « Tout un fleuve de rouge »


Bulle
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard