Poème calligraphié par l'empereur Huizong

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive : Vent du Soir

Poèmes chinois

Qín Guān (1049 – 1100)

Qín Guān 秦觀 fut également un proche de Su Dongpo 蘇東坡 et subit les mêmes vicissitudes politiques après son accession au mandarinat. Il fut relégué en province à partir de 1094 jusqu’à sa mort. C’est un grand poète de 詞 où il aborde les thèmes de l’amour de façon très sentimentale et dans un style d’une grande délicatesse.

Les poèmes


Les Célestes du pont des pies


Sur l’air d’« Observer les marées »


Sur l’air d’« Une pleine cour de parfums »


Sur l’air d’« Une fleur de magnolia » - version courte


Sur l’air de « La saison des perdrix »


Sur l’air de « Laver le sable du torrent »

Bulle