Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Máo Páng (1067 – 1120) - Notes sur l'auteur et les poèmes

L'auteur

Les poésies de Mao Pang 毛滂 étaient très appréciées de Su Dongpo 蘇東坡, avec lequel il passa plusieurs mois à Hangzhou 杭州. Les dates de naissance et de mort de ce poète varient selon les sources avec une grande amplitude.


Sur l'air de « Le génie des bords du fleuve »

Chang’An 長安, que je traduis selon les poèmes par « Longue-Paix » ou « Fondation-Pérenne » ne désigne pas chez les poètes de ce recueil l’ancienne capitale de l’empire des Tang 唐, mais bien celle des Song 宋, c’est-à-dire Bianjing 汴京, l’actuelle Kaifeng 開封.


L’ île Penglai 蓬萊, « l’île aux herbes ébouriffées », est l’une des trois îles légendaires où résideraient les Immortels. Par extension, ce terme désigne aussi l’ensemble de ces trois îles.


L’empereur de jade玉皇 est l’une des principales divinités célestes du panthéon taoïste.


Bulle
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2017 - Bertrand Goujard