Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Huáng Tíng Jiān (1045 – 1105) - Notes sur l'auteur et les poèmes

L'auteur

Ami et proche sur le plan politique de Su Dongpo 蘇東坡, Huáng Tingjian 黃庭堅 subit aussi les attaques de la faction réformiste et les relégations en province qui s’ensuivaient. Très marqué par le bouddhisme et le taoïsme, il rechercha dans sa poésie l’originalité dans l’usage de la langue qui en rend l’accès parfois difficile : on en jugera par l’expression très particulière et les allusions des deux poèmes présentés ici. Ce fut surtout un très grand calligraphe, à l’écriture puissante et équilibrée.


Sur l’air de « Pour apaiser le vent et les vagues »

Sur l’air de « Premier chant mélodique sur l’eau »

Cette traduction à la mémoire de mon amie Catherine Gustin, randonneuse bonne vivante qui ne buvait pas que de l’eau.


"L’Immortel banni" désigne le poète Li Bo.

Poème pour le jeune pâtre

Sur l’air d’« En souvenir d’une charmante esclave »

Sur l’air de « Laver le sable du torrent »

Sur l’air de « Marcher sur un tapis de souchets »

Sur l’air d’« Un boddhisatva d’ailleurs »

Tao Yuanming 陶淵明 (365 – 427) dit Tao Qian 陶潛 « Tao-le-Retiré » est l’un des plus grands poètes chinois, originaire d’un village situé à proximité du mont Lu 盧山, dans une boucle du Yangzi. Dans une époque de grande instabilité politique, ses talents lui permirent d’exercer différentes charges officielles importantes, mais elles le laissèrent insatisfait. En 406, à quarante-deux ans, il se retira dans son village natal, et assumant la pauvreté qui en résulta, se consacra désormais aux travaux des champs, au vin et à la poésie. Son œuvre, environ cent trente poèmes et une vingtaine de courtes proses, reflète à la fois le confucianisme, par les valeurs familiales et paysannes du poète, et le taoïsme, par son attitude détachée et libre. Elle révèle aussi les interrogations d’un homme sur ses engagements dans une époque troublée. Il fut très apprécié par Su Dongpo 蘇東坡 et Zhu Xi 朱熹.

Sur l’air d’« Une fleur de magnolia » (mélodie sur quatre tons)


Bulle
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2016 - Bertrand Goujard