Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Bái Pŭ (1226 – après 1306) :
Double ton – Sur l’air de « L’écoute du cheval arrêté »

Double                                  cheval        »        Chignon    phénix,        enroulé,                                          membres attiédis                                       pas                      des Han,                        d’un        suranné.               invite              de crocodile         «                         Les perdrix                                                                                     enturbannée, Le                 méprit sur le vent        les        

           –           de   L’écoute du        arrêté   Danser         de                         D’oiseau             féminine,        et                  et même assouplis.            légers,        lotus, Aux                 les hirondelles                               sa                 les tambours              à         La             Liang                prennent            au                              soie.        la tête de brocard                                                                      

       ton   Sur l’air    «                                                       espace                   délicatesse           taille                                        Mouvements             de            palais                          en vol      charme          À    guise on                                    jouer      Province de       ».                      leur envol    printemps sur les manches de       Face à                                    Seigneur Liu se                    devant     saules.

雙調–駐馬聽

Shuāng

diào



Zhù



tīng


鳳髻蟠空
Fèng

pán
kōng
鳥娜腰肢溫更柔
Niăo
nuó
yāo
zhī
wēn
gèng
róu
輕移蓮步
Qīng

lián

漢宮飛燕舊風流
Hàn
gōng
fēi
yàn
jiù
fēng
liú
謾催鼉鼓品梁州
Màn
cuī
tuó

pĭn
liáng
zhōu
鷓鴣飛起春羅袖
Zhè

fēi

chūn
luó
xiù
錦纏頭
Jĭn
chán
tóu
劉郎錯認風前柳
Liú
láng
cuò
rèn
fēng
qián
liŭ

白樸

Bái



Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard