Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) :
Sur l’air de « Des perdrix de bon augure »

Sur                           bon augure                    leur       élégance            entre               présence                                                                    vivre                     et               Leur             jade,                        ne se          pas          Qui                    deux                        enlacer              ?      l’ivresse,               s’appuya     sa                                                                  voulaient         entre     deux côtés     grâce          

    l’air    «     perdrix de                                                   distingués             En leur          le                  n’est plus que leur valet. Pour              à       errant         lacs    les rivières,      ossature          leur       cristalline                    flétrir.     leur         comme      fleurs         tige, à              rameaux                                                            Les poètes                             à dessein, Ils                         les                               

          de   Des                       » Deux Ginkgos Par      digne                           tous,                     doux mandarinier                                 qui se plait                sur les                                     de            chair                   laissent                       apprit,                   sur une                 leur           Dans            le Magnifique          sur    Précieuse.            rompirent l’unité d’origine                          chanter                      une       nouvelle.

瑞鷓鴣

Ruì

zhè



雙銀杏
Shuāng
yín
xìng
風韻雍容未甚都
尊前甘橘可為奴
Fēng
yùn
yōng
róng
wèi
shèn
dōu
誰憐流落江湖上
Zūn
qián
gān


wèi

玉骨冰肌未肯枯
Shuí
lián
liú
luò
jiāng

shàng


bīng

wèi
kĕn

誰敎並蒂連枝摘
醉後明皇倚太真
Shuí
jiāo
bìng

lián
zhī
zhāi
居士擘開真有意
Zuì
hòu
míng
huáng

tài
zhēn
要吟風味兩家新

shì

kāi
zhēn
yŏu

李清照



Qīng

Zhào

Voir les notes et commentaires du traducteur sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2016 - Bertrand Goujard