Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) :
Sur l’air de « Laver le sable du torrent »

                     le sable    torrent   La                           d’un         l’ai                                                                   sur mes joues                                   j’ai    chic                                            face          poursuivi jusqu’à                 ! Un                  charmant        confié    secret                 lune aura déplacé l’ombre     fleurs         nous      lierons à         

Sur       de « Laver          du                             d’hibiscus           je      ouverte,    canard          s’est      câlin pour poser un baiser                                        décochée      le      de toucher pour       me         Ce face-       amoureux                             rimes      demi-feuillet             regret        au        de     cœur, La                                      lorsque      nous                   

    l’air                                »    tenture brodée                 rire                  Le        précieux       fait                                          parfumées, D’une œillade                                       qu’il    devine…         à-                                faire ces                          de                                     mon                                    des                                    nouveau…

浣溪沙

Huàn



shā

繡幕芙蓉一笑開
Xiù


róng

xiào
kāi
斜偎寶鴨親香腮
Xié
wēi
băo

qīn
xiāng
sāi
眼波才動被人猜
Yăn

cái
dòng
bèi
rén
cāi
一面風情深有韻

miàn
fēng
qíng
shēn
yŏu
yùn
半箋嬌恨寄幽懷
Bàn
jiān
jiāo
hèn

yōu
huái
月移花影約重來
Yuè

huā
yĭng
yuē
zhòng
lái

李清照



Qīng

Zhào

Voir les notes et commentaires du traducteur sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard