Poème calligraphié par l'empereur Huizong

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive : Vent du Soir

Poèmes chinois

79 poèmes chinois trouvés dans l'anthologie pour « jade »

Lĭ Yù (937 - 978) - Sur l’air de « La Belle de Yu »

Les balustrades sculptées et les marches de jade, sans doute subsistent-elles encore ! (...)

Sòng Qí (998 – 1061) - Sur l’air d’« Une fleur de magnolia »

Le printemps au pavillon de jade (...)

Oū Yáng Xiū (1007 – 1072) - Sur l’air d’« Un papillon épris d’une fleur »

Jade sur brides et selles gravées fréquentent les lieux de charme… (...)

Oū Yáng Xiū (1007 – 1072) - Sur l’air de « Le génie des bords du fleuve »

Le crochet de jade suspendu sous le drapeau du rideau. (...)

Oū Yáng Xiū (1007 – 1072) - Sur l’air d’« Un chant du Sud »

Un dragon ciselé sur son peigne de jade, (...)

Yàn Jĭ Dào (1030 – 1106) - Sur l’air de « La saison des perdrix »

Les manches chamarrées, toute attentionnée, des deux mains en coupe de jade, tu offrais à boire. (...)

Sū Shì (1037 – 1101) - Sur l’air de « Premier chant mélodique sur l’eau »

Mais redoute qu’en cette rotonde de rubis et de jade (...)

Sū Shì (1037 – 1101) - Sur l’air d’« En souvenir d’une gracieuse enfant »

En ce domaine de jade aux tours de rubis, (...)

Sū Shì (1037 – 1101) - Sur l’air de « Félicitations au nouveau marié »

L’éventail et les mains alors semblent de jade. (...)
Vainement je suis tirée d’un rêve, rompu au détour d’une terrasse de jade, (...)

Sū Shì (1037 – 1101) - Sur l’air d’« Un voyage de jeunesse »

La chair de jade, jeunesse poudrée de blanc, fait fi du givre d’automne, (...)

Huáng Tíng Jiān (1045 – 1105) - Sur l’air de « Premier chant mélodique sur l’eau »

Tant de jaspe vert aux plantes de jade blanc, (...)
Assis sur les pierres de jade, (...)
Incliné sur l’oreiller de jade, (...)

Huáng Tíng Jiān (1045 – 1105) - Sur l’air d’« En souvenir d’une charmante esclave »

Mener ainsi le carrosse de jade ? (...)

Cháo Yuán Lǐ (1046 – 1113) - Sur l’air d’« Un canard à tête verte »

Jade brillant immaculé, la Belle de Soie Écrue pâlissante s’érige et demeure, (...)
La terrasse de jade est froide, (...)

Qín Guān (1049 – 1100) - Les Célestes du pont des pies

Brise dorée, rosée de jade pour l’unique entrevue, (...)

Máo Páng (1067 – 1120) - Sur l’air de « Le génie des bords du fleuve »

L’Empereur de Jade ouvre les cieux d’azur, (...)

Zhū Dūn Rú (1081 – 1159) - Sur l’air d’« Un bonheur s’approche »

Pince des pleurs appuyée sur la cithare de jade. (...)

Sòng Huī Zōng – Zhào Jí (1082 – 1135) - Sur l’air de « D’un regard si charmeur »

De la Capitale de Jade déjà sont souvenirs vieillis les splendeurs et les fastes. (...)
Du Bois de Rubis, de la Galerie de Jade, (...)

Zhāng Yuán Gàn (1091 – vers 1170) - Sur l’air de « Le prince de la colline aux orchidées »

Rameaux de corail, disque de jade lunaire, c’est un printemps comme autrefois. (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Les flots rincent le sable »

Contrariée elle contemple, balcon divin de jade blanc, la lune d’une nuit claire, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Cueillir des mûres »

Sous la broderie de soie rouge, la chair de glace a l’éclat du jade poli, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Le génie des bords du fleuve »

Le jade s’amincit, l’ocre rouge pâlit en remords infini, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Des perdrix de bon augure »

Leur ossature de jade, leur chair cristalline ne se laissent pas flétrir. (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Laver le sable du torrent »

De l’athanor de jade le liquide trouble s’évapore en volutes déchiquetés, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Petite chaîne de montagnes »

D’une corbeille de nuages d’azur je broyais le jade en poussière, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Haïr le rejeton d’un prince »

La flûte de jade s’est tue, le joueur disparu on ne sait où. (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air d’« Inopportune et capricieuse »

Jade aminci, parfum concentré, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air d’« Ivresse sous le couvert des fleurs »

Sur l’oreiller de jade, sous la tenture de gaze, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Laver le sable du torrent »

Le brûloir d’aromates en canard de jade laisse un répit fumigatoire, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « L’orgueil d’un pêcheur »

Ces Belles de jade au sortir du bain fraîchement fardées et rincées. (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Le printemps au pavillon de jade »

Sur l’air de « Le printemps au pavillon de jade » (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Les flots rincent le sable »

Il me revient comme, la barrette de jade de travers, je tisonnais le feu, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Souvenir d’une charmante suivante »

Tandis que je languis appuyée à la balustrade de jade. (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Un bonheur s’approche »

Plus d’alcool, les chants tus, le gobelet de jade vide, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « De nombreuses beautés »

La neige se purifie et le jade s’amincit, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Coupée d’un prunier »

Les effluves des rhizomes rouges s’effacent, la natte de jade est d’automne. (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air d’« Un chant du Sud »

Marquetés de jade les capsules de lotus s’amoindrissent, (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air d’ « Une pleine cour de parfums »

Crochets de jade chaînes dorées (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) -

L’aquilaire par moment odore, le brûloir de jade s’est refroidi, (...)
Le joueur de flûte s’en est allé, le pavillon de jade est vide. (...)

Lǐ Qīng Zhào (1084 – après 1149) - Sur l’air de « Joie éternelle de la rencontre »

Quand les nuées du couchant se joignent en disque de jade, (...)

Yuè Fēi (1103 – 1142) - Sur l’air de « Petite chaîne de montagnes »

Je voudrais confier ce que j’ai sur le cœur à la cithare de jade, (...)

Xīn Qì Jí (1140 – 1207) - Sur l’air d’« Une table basse de lazurite »

Le vase de jade qui brille les toupine, (...)

Xīn Qì Jí (1140 – 1207) - Sur l’air de « Taquiner le poisson »

Jiāng Kuí (1152 – 1220) - Odelette des pruniers de jade (au premier ton)

Odelette des pruniers de jade (au premier ton) (...)
Là, des pruniers de jade, tant ! (...)

Jiāng Kuí (1152 – 1220) - Sur l’air d’« Une plainte depuis la galerie » (lento)

Comment a-t-il pu négliger l’alliance quand lui fut l’anneau de jade confié ? (...)

Jiāng Kuí (1152 – 1220) - Complainte du pavillon aux martins-pêcheurs

Une échelle de jade cristallisa l’espoir longtemps, (...)

Guān Hàn Qīng (1210 — 1280) - Sur l’air de « Quatre blocs de jade »

Hăo Jīng (1223 – 1275) - Fleur tombée

Cette balustrade de jade dans la brume froide, ces mille arbres et ce vide ! (...)

Yuán Hăo Wèn (1190 – 1257) - Sur l’air de « Conduire les héros sous escorte »

Une vertu d’azur, une distinction de jade hautes de trente mille pieds (...)

Bái Pŭ (1226 – après 1306) - Double ton – Sur l’air de « L’écoute du cheval arrêté »

Les flûtes de jade sont propres en large et en travers à clarifier et même purifier. (...)

Liú Chén Wēng (1232 – 1297) - Sur l’air de « Joie perpétuelle de la rencontre »

En disque de jade la lune s’éclaire, (...)

Zhōu Mì (1232 – 1298) - Sur l’air de « L’automne dans la capitale de jade »

Sur l’air de « L’automne dans la capitale de jade » (...)

Wáng Yí Sūn (1240 ? – 1289 ?) - Sur l’air de « Des sourcils à ravir »

Quelle merveille de voir lentement limer la hache de jade, (...)

Chén Fú (1240 – 1303) - Gîte précaire à Strates-de-Jade

Chén Fú (1240 – 1303) - Décor de neige sur le fleuve

Très loin là-bas sont roulées les fleurs de jade, (...)

Jiăng Jié (1245 ? – 1301 ?) - Sur l’air de « Félicitations aux nouveaux mariés »

Dans l’édifice aux canards on a renversé et brisé l’ustensile de jade, (...)

Zhāng Yán (1248 —1320) - Sur l’air de « Flûte traversière sous la lune »

Zhāng Yán (1248 — 1320) - Sur l’air de « Délivrer des chaînes »

Je crains de revoir surgir le défilé de Jade. (...)

Zhào Mèng Fŭ (1254 – 1322) - Quatrain

Qui, au profond de la nuit, joue de cette flûte de jade ? (...)

Wáng Qīng Huì (~1265 – ~1294) - Sur l’air de « Tout un fleuve de rouge »

La Tour de Jade et les Portes d’or du palais impérial. (...)

Zhāng Kĕ Jiŭ (vers 1270 – vers 1348) - Sur l’air de « Sable purifié de ciel »

Dans la tour de jade, c’est une petite figure de la séparation, (...)

Zhāng Kĕ Jiŭ (vers 1270 – vers 1348) - Sur l’air de « Ballade sur le fleuve limpide »

Depuis qu’aux Passes de Jade il est parti, (...)

Zhāng Kĕ Jiŭ (vers 1270 – vers 1348) - Sur l’air de « Ballade sur le fleuve limpide »

Derrière la haie clairsemée, sur des pruniers de jade trois au quatre boutons. (...)

Zhāng Kĕ Jiŭ (vers 1270 – vers 1348) - « Odelette du village fortifié »

De la flûte de jade la fraîcheur pure dégrise, dans le pavillon au dessus du fleuve. (...)

Dèng Yù Bīn Zĭ (? – ?) - Double ton – Sur l’air de « La chute d’une oie » suivie de « Chant de victoire »

Éloignée de mille lieues la passe des Portes de Jade, (...)

Guàn Yún Shí (1286 – 1324) - Douleur des adieux

Les arbres de jade droits dressés se teintent de larmes rouges. (...)

Yáng Wēi Zhēn (1296-1370) - Chanson à la cascade du Mont Lu

Un arc en ciel de jade renversé suspendu sur l’abysse clair et frais. (...)

Sà Dū Cì (vers 1300 ? – vers 1355 ? mandarin en 1327) - Sur l’air de « Tout un fleuve de rouge »

Du chant de l’Arbre de jade ne reste qu’une rosée d’automne qui transit, (...)
De la Huai des Ch’in le jade. (...)

Liú Jī (1311 – 1375) - Ballade sur la bise du nord

Le général sous la tente de jade est en manteau de martre, (...)

Gāo Qĭ (1336 – 1374) - Pruniers en fleurs

À vos grâces seul convient pour écrin un balcon de jade ; (...)

Gāo Qĭ (1336 – 1374) - Deux nénuphars au froid des vagues de jade

Deux nénuphars au froid des vagues de jade (...)
Un plein fleuve de jade brouillasseux verse un parfum ancien, (...)

Gāo Qĭ (1336 – 1374) - Lors d’un banquet

Vous me semblez comme sur un balcon de jade merveilleux (...)
Le crochet de jade a fixé la vacillation lunaire, (...)

Wú Chéng Ēn (1500 – 1582) - Face à la lune, impression d’automne

Ce visage de jade jusqu’où s’approche-t-il ? (...)

Yuán Hóng Dào (1568 – 1610) - Composition hasardeuse, offerte à Maître Fang

Pendu à la ceinture, le disque de jade est une chose millénaire. (...)

Chén Zĭ Lóng (1608 – 1647) - Cette nuit d’octobre

Pics de jade, pics d’où, goutte après goutte, suinte dans la profondeur du silence. (...)

Nà Lán Xìng Dé (1655 – 1685) - Sur l’air de « Tout un fleuve de rouge »

À la balustrade de jade, qui est venue s’appuyer ? (...)

Nà Lán Xìng Dé (1655 – 1685) - Sur l’air d’« Une coupe de feuilles de lotus »

Une broche de jade qui frappe les bambous soudain résonne. (...)

Yuán Méi (1716 – 1798) - Sur l’air de « Tout un fleuve de rouge »

Autour de ses mains de jade, (...)

Cáo Xuĕ Qín (1716 ? – 1763 ?) - Complaintes des fèves rouges

Ingurgiter sans avaler : ce sont les grains de jade et les lampées d’or qui encombrent la gorge à s’étouffer ; (...)

Lín Zé Xú (1785 – 1850) - Mélanges lyriques d’au-delà des passes – Morceau choisi

Aux Monts Célestes dix mille lingots s’élancent en jade précieux, (...)