Poème calligraphié par l'empereur Huizong

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive : Vent du Soir

Poèmes chinois

Voir la notice biographique du poète et d'éventuelles notes sur le poème

Xīn Qì Jí (1140 – 1207) :
Sur l’air de « La lune sur le fleuve de l’ouest »

                  me goinfre de        et    rire,                         me rendra pas plus habile.                                                      des Anciens,                         à quoi    fier                                       des pins                   renversé,                 pins                        ivresse. Mais       j’ai                       venait me           Je                  la      en            Va- -   !   

Dans l’ivresse                  gaieté    de       Vouloir    tristesse ne                                                             que dans                            ne                                  vraiment.    nuit dernière    lisière          l’ivresse                   Je          aux      à                                               cru que          pins           secourir,                  de            criant       - -       

               je                                          la                                         Récemment j’ai commencé à saisir          les livres              On    trouve nulle part        se                La               en                            m’avait              demandai            quoi ressemblait mon               quand              l’un des                             l’ai repoussé       main           : «   -t-en   ».

西江月



jiāng

yuè
醉裡且貪歡笑
Zuì

qiĕ
tān
huān
xiào
要愁那得功夫
Yào
chóu


gōng

近來始覺古人書
Jìn
lái
shĭ
jué

rén
shū
信著全無是處
Xìn
zháo
quán

shì
chù
昨夜松邊醉倒
Zuó

sōng
biān
zuì
dăo
問松我醉如何
Wèn
sōng

zuì


只疑松動要來扶
Zhĭ

sōng
dòng
yào
lái

以手推松曰去

shŏu
tuī
sōng
yuē

辛棄疾

Xīn




Afficher le pinyin Masquer le pinyin