Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Lĭ Zhī Yí (1038 - 1117) :
Sur l’air d’« Un maître en divination »

                           divination » Ma demeure           du              Votre            terme         Fleuve, Chaque jour à      soupirer,                       regarder,      deux à                     Fleuve.                                                  là,               t-il                                    pareil   mon cœur,                                              

Sur       d’«    maître                            au                Fleuve,                                                                            jour sans vous                       boire       du              Cette               s’arrêtera-t-elle ? Ce dépit-          cessera-     ? Puisse seulement       cœur                         Maintenir sans        l’espoir         aimer.

    l’air     Un        en                            départ    Long               demeure au       du Long                       vous           chaque                          Tous              l’eau    Long               eau-là, quand                                  quand                                 votre      être        à                          trahir          de nous       

卜算子



suàn



我住長江頭

zhù
cháng
jiāng
tóu
君住長江尾
Jūn
zhù
cháng
jiāng
wěi
yǐ;
日日思君不見君



jūn

jiàn
jūn
共飲長江水
Gòng
yĭn
cháng
jiāng
shuĭ
此水幾時休

shuĭ

shí
xiū
此恨何時已

hèn

shí

只願君心似我心
Zhĭ
yuàn
jūn
xīn


xīn
定不負相思意
Dìng
bú/bù

xiāng


李之儀



Zhī



A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard