Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Qiáo Jí (1280 ? -1345) :
En Do majeur – Sur l’air de « Du vert un peu partout »

En                 l’air de      vert un peu                        Je          raflé                                    ne        pas          Chroniques            illustres.                                               mystique    la        ; Le                          brouillards              rouges,            ivre              et                                                          Je m’incruste    ce monde,             le                                   quarante        

   Do                       « Du             partout » Autoportrait    n’ai pas       la      du dragon aux concours, Je                                   des                                       de                                       poésie      premier              des             et                   L’immortel                                Rire    bavarder,       là           académie.               en           À critiquer    vent, à corriger    pluie, depuis          années.

      majeur – Sur                                                                       tête                               figure     dans les                hommes            À toute heure saint    l’alcool, En tout lieu          de                        de la classe                    des nuées                         des rivières    des lacs.      et           c’est    toute mon                                                                      la                               

正宮–綠么遍

Zhēng

gōng





yāo

biàn

自述

shì
不占龍頭選

zhàn
lóng
tóu
xuăn
不入名賢傳


míng
xián
zhuàn
時時酒聖
Shí
shí
jiŭ
shèng
處處詩禪
Chù
chù
shī
chán
煙霞狀元
Yān
xiá
zhuàng
yuán
江湖醉仙
Jiāng

zuì
xiān
笑談便是編修院
Xiào
tán
biàn
shì
biān
xiū
yuàn
留連
Liú
lián
批風抹月四十年

fēng

yuè

shí
nián

喬吉

Qiáo



Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard