Poésie chinoise - Sòng Huī Zōng – Zhào Jí (1082 – 1135) : Sur l’air de « D’un regard si charmeur » - (exil, nostalgie, désolation)

Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Sòng Huī Zōng – Zhào Jí (1082 – 1135) :
Sur l’air de « D’un regard si charmeur »

          de « D’un           charmeur                     Jade déjà                             splendeurs        fastes.   mille        ici                                              la                      matinées où                                                     où                    flûtes    le                  des                                         morne                mirage de                                                                                             faut          d’entendre les                 Souffler                   les         des          

                           si               la          de                          vieillis                et                     lieues                  Impériale, Du Bois de Rubis, de            de                       retentissaient     cordes    les vents, Des soirées    se             les                          Cité     Fleurs    l’a quittée,            c’est       désolation.              printemps tournoie                                       de chez      je les ai          Il      souffrir                                         jusqu’à disperser     pétales     pruniers.

Sur l’air           regard             » De    Capitale              sont souvenirs          les               les         À                  de la Maison                                    Galerie    Jade, Des                            les        et                              succédaient            et    vielles. La                 on              maintenant                         Un                              sur les sables barbares, Les collines         moi,           perdues.                                 flûtes tartares                                                     

眼兒媚

Yăn

ér

mèi

玉京曾憶昔繁華

jīng
céng


fán
huá
萬里帝王家
Wàn


wáng
jiā
瓊林玉殿
Qióng
lín

diàn
朝喧弦管
Zhāo
xuān
xián
guăn
暮列笙琶

liè
shēng

花城人去今蕭索
Huā
chéng
rén

jīn
xiāo
suŏ
春夢繞胡沙
Chūn
mèng
rào

shā
家山何處
Jiā
shān

chù
忍聽羌笛
Rĕn
tīng
qiāng

吹徹梅花
Chuī
chè
méi
huā

宋徽宗 - 趙佶

Sòng

Huī

Zōng



Zhào



Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard