Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Zhāng Kĕ Jiŭ (vers 1270 – vers 1348) :
Sur l’air d’« Une pleine cour de parfums »

          d’« Une pleine         parfums » Fête de                         exil    ciel   la terre,                    ou l’élever,                         sombrer                ou                                         anciens,                       Au       de l’épée étincelante,               nuit          le mal du       Vraiment           ailleurs                    l’aube radieuse               l’alcool embaume,                             plaisir   la                         lumière.     la montagne du dragon,    vent                  arbres,           sur les        du           le                   

    l’air                cour de                                                Du                                                              et                  dans              en sortir,                    les temps                       dépérir.                                 Assis dans                                                 ici          que chez                                                           De                je prends         à    couleur orange    cette                                     Le      bruisse                  Soufflant         tempes    vieillard          des favoris.

Sur                                                l’équinoxe d’automne en              à           abaisser le regard              Entre vertu    sottise,              l’ivresse               D’aujourd’hui vers                    prospérer ou             froid                                   la      à braver           pays,          c’est                       moi. Dans                 de l’équinoxe                      toute l’année,                                       de                Sur                                        dans les                                                  givre             

滿庭芳

Măn

tíng

fāng

客中九日

zhōng
jiŭ

乾坤俯仰
Qián
kūn

yăng
賢愚醉醒
Xián

zuì
xĭng
今古興亡
Jīn

xīng
wáng
劍花寒
Jiàn
huā
hán
夜坐歸心壯

zuò
guī
xīn
zhuàng
又是他鄉
Yòu
shì

xiāng
九日明朝酒香
Jiŭ

míng
zhāo
jiŭ
xiāng
一年好景橙黃

nián
hào
jĭng
chéng
huáng
龍山上
Lóng
shān
shàng
西風樹響

fēng
shù
xiăng
吹老鬢毛霜
Chuī
lăo
bìn
máo
shuāng

張可久

Zhāng



Jiŭ

Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard