Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Cāi Shēn (1088 - 1156) :
Sur l’air de « Chanson de Sterculier-Glauque »

                          Sterculier-                          !    laisse pas le         rond                                  est-            l’éclat                                    

    l’air de «                                 Ô      !          Ne               crapaud      éclairer                             elle   Sous                       seule, belle         

Sur            Chanson de            Glauque »   Ciel   Ô Ciel                                          l’exilé en sommeil ! Où          ?              du cannelier,              lunaire.

蒼梧謠

Cāng



yáo

Tiān
Tiān
休使圓蟾照客眠
Xiū
shĭ
yuán
chán
zhào

mián
人何在
Rén

zài
桂影自嬋娟
Guì
yĭng

chán
juān

蔡伸

Cāi

Shēn

Voir les notes et commentaires du traducteur sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard