Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Jiāng Kuí (1152—1220) :
Sur l’air d’« En souvenir d’un petit-fils de roi »

Sur                                                                       le                                 tombent sur            Longtemps              nuage errant accompagnent une         Flétries    dispersées                              gré.                                  savais        faisant                   nuit                         

          d’« En                                              rougies par          feuille après feuille qui                 berges                                                                                               Fleuve contre leur                    l’un            Je            le                                après nuit              

    l’air        souvenir d’un petit-fils de roi » Automne où                froid                                       les                  suivies d’un                               jonque,          et            au Sud du                         Des deux liés      à l’autre,           que            mâle fredonnerait                 sa tristesse.

憶王孫



wáng

sūn

冷紅葉葉下塘秋
Lĕng
hóng


xià
táng
qiū
長與行雲共一舟
Cháng

xíng
yún
gòng

zhōu
零落江南不自由
Líng
luò
jiāng
nán


yóu
兩綢繆
Liăng
chóu
móu
料得吟鸞夜夜愁
Liào

yín
luán


chóu

姜夔

Jiāng

Kuí

Voir les notes et commentaires du traducteur sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2016 - Bertrand Goujard