Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Qín Guān (1049 – 1100) :
Sur l’air de « La saison des perdrix »

                  saison des                                    vagabond accompagne    son           pleurs, Des                                               les                                                 et                  sans            Sur               passes et          mon âme                                un      Face à la       capiteuse, J’apprête    crève-cœur jusqu’à la        du       À          je                       la                     frappe les           poirier         profond                   

Sur l’air de « La            perdrix » Sur               loriot                                  les                    nouvelles            se          entre     larmes            Tout un           où             oies me                                   lieux de           de monts                             rêve.         mot,                                      ce                       tombée                        pu réussir à             lampe,     la pluie            fleurs               plus             portes closes.

                                           la branche le                            de     chant                 larmes           les traces    glissent                  anciennes.         printemps    poissons            laissent      nouvelles,     cent                                     est travaillée d’un       Sans                   coupe                                                         jour.   peine ai-                embraser           Que                            de         au              des               

鷓鴣天

Zhè



tiān

枝上流鶯和淚聞
Zhī
shàng
liú
yīng

lèi
wén
新啼痕間舊啼痕
Xīn

hén
jiān
jiù

hén
一春魚雁無消息

chūn

yàn

xiāo

千里關山勞夢魂
Qiān

guān
shān
láo
mèng
hún
無一語



對芳尊
Duì
fāng
zūn
安排腸斷到黃昏
Ān
pái
cháng
duàn
dào
huáng
hūn
甫能炙得燈兒了

néng
zhì

dēng
ér
liăo
雨打梨花深閉門



huā
shēn

mén

秦觀

Qín

Guān

Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard