Anthologie bilingue de la poésie chinoise tardive

Zhāng Kĕ Jiŭ (vers 1270 – vers 1348) :
Sur l’air de « Sable purifié de ciel »

Sur l’air    « Sable         de                                          d’où       oublié            ? Dans                  c’est                                         douze                                 chien               vide, Fixant              la                       

          de         purifié         »                        bien-           as-tu        de                la                     une petite        de                          balustrades                                 dans                           de         la               

                                ciel   Plainte du boudoir Mon      aimé,                      revenir           tour de jade,                  figure    la séparation, Aux                   partout appuyée. Un       aboie      le              au dessus       lune    ronce fleurie.

天淨沙 

Tiān

jìng

shā

閨怨
Guī
yuàn
檀郎何處忘歸
Tán
láng

chù
wàng
guī
玉樓小樣別離

lóu
xiăo
yàng
bié

十二闌干遍倚
shí
èr
lán
gān
biàn

犬兒空吠
quăn
ér
kōng
fèi
看看月上荼蘼
kàn
kàn
yuè
shàng


張可久

Zhāng



Jiŭ

Voir la notice biographique sur le poète et d'éventuelles notes sur le poème
A A A A
Haut de page
fin de page

Tous droits réservés - 2006-2018 - Bertrand Goujard